Tout savoir sur la multitude des élections en France

Lorsqu’on parle d’élections, on a souvent tendance à se focaliser sur la finalité : voir de nouveaux cadres au sommet. Pourtant, il existe plusieurs aspects importants sans lesquels aucun scrutin ne pourrait aboutir. Concernant les élections présidentielles, certaines modalités ont une valeur immense. Essayons brièvement de les aborder sans oublier les autres types d’élections.

 Généralités sur les différentes élections en France ?

Tout savoir sur les élections françaises demande d’y prêter une attention particulière. C’est en effet la condition principale pour être au parfum de toutes les informations importantes. Il faut le rappeler, tous les votes ont leur importance. Il s’agit du devoir de tous citoyens français. Les prochaines élections à l’horizon sont celles des sénateurs. Ces derniers ne sont toutefois pas élus par le peuple mais plutôt par des représentants locaux et des députés.

Pour voir le peuple aller aux votes, il faudra attendre les élections départementales et celles régionales. Ces élections permettront de choisir les différents conseillers. Ces deux types de scrutins en plus de ceux municipaux sont valables pour 6 années. Après ces 6 ans, de nouvelles échéances sont organisées pour élire de nouveaux élus. Les élections présidentielles, législatives et européennes sont par contre valable pour une durée de 5 ans. Les élections présidentielles sont l’une des échéances qui présentent des modalités particulières.

Quelles sont les modalités des élections présidentielles en France ?

Par ailleurs, l’élection présidentielle à un mode de scrutin assez spécifique. De nature uninominal, il permet d’élire une seule personne à la majorité. Elle peut se dérouler en un ou deux tours, tout dépendra des pourcentages obtenus par les candidats. Lorsqu’un prétendant arrive à obtenir plus de la moitié des voix, il est d’office élu président de la république. Dans le cas contraire, un second tour est impératif. Concernant les règles pour la campagne et le déroulement même du scrutin, des prérogatives sont à respecter. On a par exemple les campagnes électorales qui débutent deux semaines avant le premier tour.