Quels sont les différents types de coffrage ?

Le coffrage béton est souvent utilisé pour réaliser des ouvrages de formes variées. Il nécessite l’usage des outillages et des accessoires assurant la stabilité et la sécurité du béton coulé. De plus, il permet de protéger le béton pendant sa période de séchage tout en conservant sa forme. Mais, quelles sont les variétés de coffrage qui existent ? Obtenez à travers les prochaines lignes de ce billet, les détails sur chaque type de coffrage.

Les coffrages de formes verticale et horizontale 

Les différentes formes de coffrage font intervenir plusieurs équipements selon l’ouvrage à réaliser. Rendez-vous sur ce site et visitez l’ensemble des équipements proposés. En effet, le coffrage est une forme de moule provisoire conçu en métal ou en bois servant au coulage de béton. Ce dernier est malléable lorsqu’il est sous forme liquide, mais une fois sec devient résistant. Les formes de coffrage béton les plus réalisées sont le coffrage horizontal et celui vertical. De façon plus explicite, le coffrage vertical sert plus à faire l’édification des murs et poteaux. Par ailleurs, le coffrage horizontal permet de réaliser les dalles et les poutres. Pour assurer la sécurité et la solidité de l’ouvrage réalisé, la mise en œuvre est basée sur un étaiement. Mais quand est-il des coffrages spéciaux ?

Les coffrages ayant des formes spéciales

En termes de coffrage spécial, on peut citer : le coffrage grimpant, le coffrage glissant, le coffrage tunnel et le coffrage perdu. En fait, le coffrage grimpant est plus utilisé pour les ouvrages en hauteur. En outre, le coffrage glissant permet de couler à faible vitesse et en continu les structures en béton. Son utilisation est courante lors de la construction des bâtiments de section constante et de grande hauteur. Concernant le coffrage de type tunnel, il permet de couler le béton sur l’ensemble des planchers supérieurs et des murs de façon continue. Quant au coffrage perdu, il est couramment utilisé pour réaliser les éléments de forme horizontale, car le béton ne perturbe pas sa stabilité.